eclairage_cuisine

Quel type d’éclairage choisir pour votre cuisine ?

De nombreux éléments sont à prendre en compte afin d’obtenir une cuisine fonctionnelle et pratique, y compris le système d’éclairage. Plusieurs options sont disponibles en fonction du type d’éclairage que vous recherchez. En voici quelques-uns.

L’éclairage général de la cuisine

L’ensemble de la cuisine doit être bien éclairé. Dans ce cas, vous pouvez utiliser une suspension, un plafonnier central, des spots ou un globe. S’il s’agit d’une petite cuisine, privilégiez des appliques murales ou des spots. En revanche, dans une cuisine longue et étroite, misez sur l’installation de spots fixés à un câble tendu.

Si la cuisine dispose d’un espace repas, l’ajout d’une suspension au-dessus de la table est conseillée. Par contre, si elle est ouverte avec un îlot central, vous avez besoin de deux sources de lumière.

Quelle que soit la solution que vous décidez d’adopter, optez pour des ampoules de couleur blanc chaud. La lumière qui s’en échappe est chaleureuse et d’une couleur jaune. La puissance d’un éclairage général doit être en moyenne de 300 lux.

L’éclairage fonctionnel de la cuisine

Pour éclairer certaines parties de la cuisine, choisissez l’éclairage fonctionnel. Sa puissance ne doit pas dépasser les 500 lux. Pour l’éclairage du plan de travail, par exemple, les spots ou les réglettes LED et les bandeaux lumineux sont parfaits.

Quant à l’éclairage à l’intérieur des meubles, des réglettes derrière le bandeau mural ou des LED installés au niveau de l’ouverture des tiroirs et des portes feront l’affaire.

Si vous souhaitez mettre l’accent sur vos meubles hauts, des spots sur tiges ou des lustres au-dessus du coin repas sont idéals.

L’éclairage d’appoint de la cuisine

L’éclairage d’appoint apporte du cachet à votre cuisine. Il représente même un des éléments clés de la décoration de la pièce. Vous pouvez utiliser des rubans LED sous le plan de travail, le long des plinthes ou au mur. Pensez également à altérer les couleurs ou à installer des lampes avec 3 couleurs primaires. Un lampadaire sur pied ou une lampe de table peut aussi très bien servir d’éclairage d’appoint.

L’éclairage à économie d’énergie

Il se peut que vous installiez un éclairage de cuisine pour faire des économies d’énergie. En tête de liste, vous avez les LED. Elles peuvent s’illuminer pendant 50 000 heures. De plus, elles n’ont pas besoin de courant à haute intensité pour fonctionner. Elles se déclinent en plusieurs modèles et formats.

À la seconde place, retrouvez les ampoules connectées. Elles peuvent être réglées grâce à une tablette ou une télécommande. Elles se déclinent en plusieurs couleurs et peuvent faire l’objet d’une modification de température.

Cependant, quelques erreurs sont à éviter avant de choisir l’éclairage de la cuisine.

Les fautes à éviter lors du choix de votre éclairage

Que vous décidiez d’installer un éclairage général, un éclairage fonctionnel ou un éclairage d’appoint, quelques erreurs sont à éviter afin de ne pas gâcher la décoration de la pièce. Évitez, par exemple, d’installer des luminaires trop puissants. Limitez autant que possible les zones d’ombres au niveau du plan de travail. Pensez à vérifier l’orientation des spots au-dessus de cette partie de la cuisine.

N’utilisez pas d’éclairage froid dans la cuisine. Cela permet de créer une ambiance tendue dans la pièce. Évitez aussi les couleurs de sols et de murs trop fades.

Pour obtenir une bonne qualité de travail, adressez-vous à une entreprise spécialisée dans l’installation d’éclairage. Ce genre de professionnel s’occupe également de la réparation des systèmes d’éclairage. Disposant de plusieurs années d’expérience dans l’électricité, il peut aussi proposer d’autres services tels que l’installation et la réparation de planchers chauffants, d’entrées électriques, etc.

 

Jacques Himel Auteur