Les bons gestes pour réparer efficacement une panne d’eau chaude

Certes, une bonne douche froide nous remet les idées en place mais dans certains cas, c’est une véritable catastrophe. En moyenne, un ménage français consomme 50 litres d’eau chaude à 40° C par jour et par personne. Que ce soit une panne hydraulique (plus d’eau qui coule) ou une panne hydraulique (l’eau est froide), vous pouvez réparer vous-même les problèmes mineurs si vous suivez ce guide.

Les deux types de production d’eau chaude

L’eau chaude peut être produite par un chauffe-eau instantané ou à accumulation :

  • Il est instantané lorsque l’eau est chauffée à la demande comme le chauffe-eau électrique instantané 15/30 litres, les chaudières murales, etc.
  • Il est dit à accumulation dans le cas où l’eau est chauffée puis maintenue à une température de plus de 60° dans un ballon calorifugé.

Cet article se concentrera sur la réparation de chauffe-eau électrique à accumulation qui peut être effectuée par un bon bricoleur dans la mesure où il ne nécessite que peu de notions techniques en plomberie. Cet équipement est gros comme une cuve blanche et se compose à l’intérieur d’une résistance électrique servant à chauffer l’eau, d’un thermostat permettant de moduler la température et d’une anode qui est un dispositif anticorrosif.

Comment diagnostiquer ?

A première vue, la panne d’un chauffe-eau à accumulation se manifeste par l’arrivée d’eau froide. Pour commencer, vérifiez d’abord si votre besoin en énergie est assez suffisant pour alimenter en même temps le lave-linge, le lave-vaisselle ou les radiateurs électriques. Si ce n’est pas le cas, optez pour un forfait consommation supérieur et vous aurez de l’eau chaude en abondance. Sinon, il s’agit d’un problème électrique. Examinez l’étanchéité des éléments du chauffe-eau et ceux des raccords de l’installation. Aucune goutte ne doit être présente au niveau des raccordements électriques. Regardez le tableau électrique et examinez le disjoncteur modulaire et sa position. Si le disjoncteur n’est pas dans la position levée, votre dispositif est en court-circuit. Si le cumulus est bien étanche et que les branchements fonctionnent bien, poursuivez le diagnostic en vérifiant l’arrivée de l’eau froide dans le chauffe-eau ne soit coupée ou que le robinet d’arrêt ne soit fermé. Il se peut aussi que le problème vienne du thermostat si le chauffe-eau est correctement alimenté en électricité mais qu’il ne produit plus d’eau chaude. Cette vérification est essentielle puisque le rôle du thermostat est de maintenir l’appareil à une température relativement stable.

Comment réparer ?

Avant toute intervention, assurez-vous que le coupant soit coupé et que le ballon ne soit plus sous tension en vérifiant les bornes. Ensuite, enlevez le capot du chauffe-eau électrique pour parvenir au thermostat et à la résistance. Si aucune fuite n’est constatée au niveau des fils, vous pouvez tester le système. Avant de réarmer le petit bouton rouge du thermostat, réglez la température en positionnant à la température conseillée de 60° C. Ensuite, reconnectez le système, remontez le capot et activez l’alimentation. Si vous n’arrivez pas à réarmer le thermostat, c’est qu’il est définitivement hors service et qu’il est nécessaire de le remplacer. Par contre, s’il fonctionne bien, testez la résistance en prenant soin au préalable de vidanger le chauffe-eau.

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

Pour votre sécurité et celle de votre logement, il est toujours préférable de solliciter les services d’un plombier qualifié tel que l’ENTREPRISE DE LIMA au Plessis-Robinson, dans les Hauts-de-Seine (92). Ce professionnel saura identifier avec précision l’origine de la panne et la réparer avec efficacité en respectant les normes dans le domaine. Alors n’attendez plus pour demander un devis.

Jacques Himel Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *