Le frigoriste, un technicien qui n’a pas froid aux yeux

L’invention des appareils de réfrigération a révolutionné le monde de l’industrie agroalimentaire. Grâce à ces équipements, il est désormais possible de stocker les aliments, les boissons et les ingrédients de cuisine durant une longue durée (légumes, viandes, poissons, fruits, produits laitiers, beurre, œufs, charcuteries, eau minérale, jus gazeux, plantes et herbes aromatiques, etc.). Aujourd’hui, de nombreuses personnes aspirent à devenir technicien frigoriste. Si vous aussi, vous souhaitez exercer ce métier, alors vous êtes invité à suivre cet article jusqu’à la fin.

Que fait le technicien frigoriste ?

Le technicien frigoriste est spécialisé dans la fabrication, l’installation, l’entretien, la maintenance, ainsi que la réparation de systèmes frigorifiques et d’appareils de climatisation. En fonction de ses compétences, il peut intervenir sur différents appareils de froid comme les réfrigérateurs, les congélateurs et les chambres froides. Son travail l’emmène à travailler dans des sites variés allant des industries et des chaînes de production aux centres de distribution en passant par les particuliers.

Quelles sont ses qualités ?

Les premières qualités d’un technicien frigoriste sont la précision, l’endurance, la rapidité et la technicité. Il utilise tout un panel d’outils de mesure et doit régulièrement se former pour être à l’affût des dernières tendances technologiques dans l’industrie du froid. Par-dessus-tout, il fait preuve d’une grande réactivité et peut agir rapidement surtout dans le cas d’une urgence (denrées périssables, canicule…). Il met en place un programme d’entretien ou de réparation précis et ciblé. Méthodique et organisé, il classe chaque intervention selon son niveau d’importance. Technicien polyvalent et autonome, il connaît toutes les règles de sécurité régissant chaque secteur. Il se démarque également des autres techniciens par son étonnante adaptabilité à toute épreuve. En effet, ses conditions de travail lui font exposer à des milieux de température variée. D’ailleurs, il peut effectuer l’installation et la maintenance de nombreux appareils frigorifiques au sein des navires et même à l’intérieur des sous-marins. L’interprétation des schémas d’automatismes électriques, aérauliques, hydrauliques, mécaniques et fluidiques fait aussi partie dans ses domaines de compétences. Bref, le frigoriste est, à proprement parler, un technicien multi-casquettes.

Quelles sont ses missions ?

Le technicien frigoriste endosse plusieurs missions :

  • Rencontre avec le client et étude de la nature et de la faisabilité du projet (nouvelle installation, diagnostic, entretien préventif ou correctif, dépannage, etc.)
  • Préparation d’un devis détaillé
  • Sélection des dispositifs de mesure et de l’outillage nécessaire à la réalisation des opérations
  • Réparation ou remplacement des composants défectueux
  • Montage, soudage, travaux de plomberie
  • Réglages et essais techniques

Ses missions étant très diversifiées, il peut aussi effectuer le relevé des intensités des moteurs, le contrôle des organes et des éléments mécaniques, le remise en état des filtres et d’autres opérations complexes.

Quels sont ses diplômes ?

Ce technicien est titulaire du BACC professionnel catégorie « installation des systèmes énergétiques et climatiques, « maintenance des systèmes énergétiques et climatiques ou bien « technicien du froid et conditionnement de l’air ». Il détient idéalement, soit un BTS dans la branche « fluides, énergies, environnement option C génie frigorifique », soit un DUT en « génie thermique et énergie ». Certains frigoristes peuvent aussi avoir une licence professionnelle en « logistique spécialité management de la chaîne du froid ».

Son environnement de travail

Un technicien frigoriste travaille souvent seul. Un véhicule de service est mis à sa disposition, lorsqu’il est employé par une société d’installation, d’entretien et de dépannage d’équipements de froid comme l’entreprise PHILIPPE REFRIGERATION, située en Île-de-France. Dans tous les cas, il accomplit les tâches qui lui sont confiées dans le respect des normes portant sur la protection de l’environnement (manipulation des fluides frigorigènes).

Jacques Himel Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *