L’essentiel à savoir sur la prise de terre

À première vue, la prise de terre n’est rien de plus qu’un équipement électrique banal comme tous les autres. Pourtant, sachez que ce dispositif a comme principal rôle d’évacuer un trop-plein d’électricité, notamment lorsqu’un appareil électrique est mal isolé. Cela assure une protection efficace contre l’électrisation, l’incendie et l’électrocution. Pour comprendre comment la prise de terre fonctionne, prenez quelques instants pour lire cet article.

Comment fonctionne une prise de terre

Reliée à un disjoncteur différentiel, une prise de terre transfère les fuites accidentelles de courant dans le sol. Elle enclenche l’arrêt immédiat du réseau électrique en cas d’anomalie d’un ou de plusieurs appareils électriques. Ces pertes de courant sont généralement causées par une câble d’alimentation défectueuse, vétuste ou abîmée. En l’absence d’une prise de terre, la première personne qui entre en contact direct avec l’appareil est électrocutée.

La résistance d’une prise de terre

La norme NF C 15-100 définit la résistance de la prise de terre à une valeur de 100 ohms. Ce degré de résistance a été établi afin d’assurer la sécurité des occupants d’une maison ou d’un bâtiment face aux risques d’électrocution. Pour limiter la propagation des champs électriques, le degré de résistance doit être suffisamment faible. Cela permettra de neutraliser l’électricité envahissant les machines, les appareils électriques et les dispositifs métalliques reliés à la prise de terre.

La profondeur de l’enfouissement de la prise de terre

Une prise de terre doit être enfouie à un mètre de profondeur pour permettre une évacuation sécuritaire de la charge électrique. Grâce à un piquet, il est possible d’enfouir la prise de terre à plusieurs mètres de façon à ce que ce celle-ci atteigne les couches géologiques de faible résistance.

L’installation d’une prise de terre, une mesure obligatoire ?

Toujours selon la norme NF C 15-100, l’installation d’une prise de terre est obligatoire dans toutes les constructions neuves. En Belgique, le Règlement des installations domestiques électriques (RGIE) préconise de mettre en place ce dispositif dans tous les bâtiments.

Mettre en place une prise de terre ? Une opération risquée ?

Pour des raisons de sécurité et étant donné qu’il y a des normes à respecter, il vaut mieux confier l’installation d’une prise de terre à un électricien aguerri. D’une manière générale, l’installation de ce genre d’équipement électrique se passe en 4 étapes :

  • L’enfouissement du regard et du piquet
  • La fixation de la barrette de mesure
  • L’assemblage du piquet et de la barrette
  • Le montage de la barrette et du répartiteur

Jacques Himel Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *