installation-electrique

Profitez d’un confort électrique optimal grâce à une installation électrique aux normes !

Une bonne installation électrique vous permet d’économiser de l’énergie et de réduire votre facture. C’est également un moyen de prévenir les risques d’incendie. Pour cela, il faut bien comprendre son fonctionnement. Afin d’assurer votre sécurité et celle de vos biens, il faut également recourir au service d’un professionnel.

Quels sont les principaux composants d’une installation électrique ?

Une installation électrique est généralement composée des éléments suivants :

  • un disjoncteur : il est fait pour protéger l’ensemble du système. En cas de panne, il coupe directement le courant. En cas decourt-circuit ou de surtension, il se disjoncte automatiquement ou nécessite d’être contrôlé manuellement.
  • un interrupteur : il est utilisé pour allumer ou éteindre les appareils électriques et les éclairages d’une maison ou d’un bâtiment.
  • un tableau de répartition électrique : il s’agit d’un boîtier en plastique. Il fait également office de disjoncteur. Ses principaux rôles sontd’accueillir les câbles venant de l’extérieur et de concentrer ou de regrouper les branchements internes.
  • des appareils électriques de commande comme le tableau électrique, le coupe-circuit, et autres ;
  • une prise de terre : cet élément est directement relié au tableau électrique. Son installation est devenue obligatoire pour éviter les risques d’électrocution et d’électrisation causés par la détérioration des fils de certains appareils électriques. Pour cela, la prise de terre évacue le « courant par défaut » vers le sol.
  • un compteur électrique : ce dispositif permet de mesurer la quantité d’énergie consommée. Il reçoit le courant venant du fournisseur d’électricité et l’achemine vers le distributeur. Autrefois, il était essentiellement électromécanique, mais maintenant, il est devenu un compteur électronique « intelligent ».
  • des fils et des câblages électriques : ces éléments conduisent l’énergie électrique dans la maison et la distribuent dans chacune des pièces. Pour assurer cette fonction, les fils et les câbles sont fabriqués à partir d’une matière conductrice comme le nickel ou le cuivre et sont couverts d’un isolant à l’extérieur.

Il existe d’autres éléments constitutifs d’une installation électrique  tels qu’un délesteur, un contacteur, un différentiel, des conducteurs, une gaine ou des rigides baguettes, une boîte de dérivation ou de jonction et des appareils électriques récepteurs (appareils électroniques ou électroménagers, lampes…).

Quels sont les types de réseau pour une alimentation électrique ?

Il existe trois facteurs différenciant les réseaux électriques en basse tension tels que : le type de courant (AC, DC et 3(N)AC), le type et le nombre de conducteurs actifs du réseau (L1, L2, L3, N, L+ et L) et le type de la mise à la terre du réseau (IT, TT et TN). Ce dernier élément doit être bien choisi du fait qu’il détermine :

  • les propriétés et le comportement du réseau intégré ;
  • le coût de l’installation ;
  • le montage et la compatibilité électromagnétique ;
  • la fiabilité de l’approvisionnement et/ou de la disponibilité de l’énergie électrique ;
  • la maintenance des installations.

À noter : Pour une production d’énergie ou d’électricité verte et biologique, optez pour les modes d’alimentation électrique domestique comme :

  • la Ventilation Mécanique Contrôlée ou VMC : son installation permet de réduire les déperditions thermiques en renouvelant l’air frais à l’intérieur d’une maison. Pour cela, la VMC extrait et réinsuffle l’air entrant dans la maison.
  • le détecteur de fumée permet notamment de prévenir les risques d’incendie. Afin de garantir la fiabilité de votre installation, faites donc appel à un électricien. Il pourra vous conseiller sur le meilleur dispositif adapté à votre budget et à vos besoins. Et bien évidemment, il connaît déjà les normes en vigueur et peut vous recommander des fournisseurs partenaires vendant des produits de qualité, certifiés et portant la mention NF (conforme à la norme européenne EN14604).

Quels sont les différents travaux d’installation électrique ?

En général, les travaux d’installation électrique sont réalisés en 4 étapes :

  • l’ouverture du compteur électrique ;
  • l’installation du réseau domotique ;
  • le recours aux raccordements électriques ;
  • le branchement des appareils électroménagers.

La réalisation d’une installation électrique nécessite également du savoir-faire et des compétences techniques, c’est pourquoi il est indispensable de la confier à un professionnel. Pour une installation électrique neuve, le budget à prévoir est entre 75 et 130 euros par m².

Jacques Himel Auteur